A raison d’une fois par mois, la cuisine centrale de Punaauia prépare pour les enfants de ses huit écoles, un déjeuner composé exclusivement de ma’a local. Une façon de soutenir le secteur primaire de Polynésie mais aussi d’éduquer le palais des enfants à apprécier les mets traditionnels.

C’est une tradition, une fois par mois, c’est ma’a local au menu dans les cantines de Punaauia ! Ce jeudi matin, la cuisine centrale a reçu une livraison de 220 kilos de tarot et presque autant de thon frais et de fafa. Quelques heures plus tard, les enfants des huit écoles maternelles et élémentaires de la ville dégustaient un repas composé de poisson cru au lait de coco, de poulet fafa et de fruits locaux.

Ce repas, coûte 25% plus cher qu’un repas dit « classique ». Une hausse des tarifs entièrement prise en charge par la municipalité, qui tient à ce que sa jeunesse sache apprécier les produits du fenua. Des produits qui poussent naturellement sous nos latitudes et qui donc, n’exigent pas de pesticides ou d’additifs chimiques pour être cultivés. Il s’agit aussi d’un moyen de soutenir les filière agricole et hauturière du Pays. Le mois prochain, c’est la patate douce qui sera à l’honneur !