En partenariat avec le Syndicat Mixte du Contrat de Ville, la Ville de PUNAAUIA met en place une formation "Eco-sentinelle', du 11 au 15 décembre 2017, dans les locaux du SEFI de la Marina TAINA.

La mise en place de cette formation fait suite aux nombreuses actions menées par la Ville de PUNAAUIA en matière de protection et de préservation de l'environnement, qui en a fait l'une de ses priorités. 63 éco-ambassadeurs ont, par ailleurs, été formés en 2014, pour être le relais auprès des habitants de leur quartier. Leurs missions consistent à mener des actions de sensibilisation au sein de leur quartier, telles que des actions de nettoyage ou d'embellissement, qui permettent par la même occasion d'améliorer la qualité de vie de ces quartiers prioritaires.

Toujours très engagée dans une démarche de développement durable, la formation "Eco-sentinelle", qui sera menée par la Fédération des Associations de Protection de l'Environnement (FAPE), en faveur de 18 candidats, dont 9 issus de quartiers prioritaires, permettra aux stagiaires d'être bien informés sur le changement climatique et les enjeux environnementaux, sur l'environnement marin et terrestre, sur la dimension économique et sociale du développement durable et sur le développement durable au quotidien. Cette formation, complète, engage les stagiaires à mettre en place sur une année, un projet environnemental sur la Commune

Une première réunion en faveur des associations et/ou référents de quartiers prioritaires de PUNAAUIA, aura lieu ce jeudi 12 octobre 2017 à partir de 16h30 dans la salle de conseil municipal de l'hôtel de Ville de PUNAAUIA. Une seconde réunion est prévue à la fin du mois d'octobre 2017, en faveur, cette fois, d'un public plus large, souhaitant s'investir dans cette démarche de développement durable. Les futurs Eco-sentinelles seront retenus lors de ces réunions. Les critères de sélection pour prétendre à cette formation sont les suivantes :

  • Etre sensible à la protection de l'environnement
  • Avoir du temps pour le bénévolat
  • Etre bilingue (Français et Tahitien) et bien aimer travailler en binôme
  • Etre un bon communiquant et posséder au moins un outil de communication