Une trentaine de jeunes filles participent aujourd'hui, vendredi 08 mars 2019, à la Journée Défense et Citoyenneté (JDC), organisée dans la salle de conseil municipal de l'hôtel de Ville de Punaauia, par le Centre du Service National de Polynésie Française, dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme.

La journée internationale pour les droits des femmes a été officialisée par les Nations Unies en 1977 et trouve son origine par la lutte des femmes, au début du XXème siècle, pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

Lors de son discours d'ouverture, le Lieutenant-Colonel et Directrice du Centre du Service National de Polynésie Française, Mme Michèle SZMYYKA, a tenu à rappeler quelques dates importantes qui ont marqué l'histoire par la lutte que des femmes ont mené depuis des années pour parvenir à trouver leur place dans la société au même titre que les hommes. Depuis les années 1950, l'émancipation des femmes a évolué progressement. Des mouvements féministes sont apparus dans les années 1960/70.

  • 1944 : Droit de vote
  • 1965 : Les femmes peuvent ouvrir seules un compte-chèques ou travailler sans l'autorisation de leur mari
  • 1967 : Légalisation de la contraception par la Loi Neuwirth

Avant d'ouvrir officiellement cette journée citoyenne, Mme Tatiana DUBOIS, 2ème adjointe au Maire, accompagnée de Mme Cathy PUCHON, 5ème adjointe, a tenu à adresser un petit mot d'encouragement, au nom du Maire, à l'ensemble des jeunes filles présentes pour cette journée de la Femme et à remercier le CSN pour la mise en place de cet évènement qui met la Femme à l'honneur aujourd'hui, et qui forme nos jeunes dans leur parcours citoyen.

Pour marquer cette journée de la Femme, plusieurs ateliers ont été mis en place par le CSN, et animés par des intervenants extérieurs.

Les violences sexistes, c'est quoi ?

Le CIDFF (Centre d'Information des Droits de Femmes et des Familles) est intervenu en milieu de matinée, afin d'aborder un sujet sensible, et d'actualité : les violences sexistes. Plusieurs questions ont été abordées pour bien comprendre le sujet. Les violences sexistes concernent les violences sexuelles faites aux femmes, aussi bien au sein d'un couple qu'en dehors du couple. Elles sont déterminées notamment par des relations sexuelles non consenties, des attouchements, la prostitution, etc. A l'issue de son intervention, le CIDFF a tenu à rappeler que le Centre est ouvert à tous et que les consultations sont gratuites.

La JDC sera clôturée par une remise de certificats attestant la participation des jeunes filles inscrites pour cette journée, qui rappelons-le, est obligatoire pour tous les jeunes polynésiens recensés dès l'âge de 16 ans.

Qu'est ce que la JDC ?

La JDC est une première étape pour le jeune dans son parcours de la "citoyenneté". Dès l'âge de 16 ans, le jeune doit se faire recenser à la mairie de son domicile (à Punaauia, au bureau des Elections), muni d'un acte de naissance et d'une facture de domiciliation. Une attestation de recensement lui est alors remise, qu'il devra conserver précieusement et penser à faire des copies qui pourront être remises dès lors qu'on le lui réclamera. Ne surtout jamais remettre l'original ! La mairie transmet ensuite à l'Armée le recensement de votre enfant, qui recevra, en temps voulu, une convocation pour participer à la JDC. La partcipation à la JDC est obligatoire. Un certificat de participation est remis à l'issue de la JDC. Ce document est à conserver précieusement, car il sera réclamé lors de passages d'examens ou de concours d'Etat, permis de conduire, avant l'âge de 25 ans.