PORTRAIT - À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, nous vous présenterons chaque jour de la semaine une femme de Punaauia au parcours engagé et inspirant. Rencontre aujourd’hui avec Mahiata TAEA, présidente de l’Association Taapuna New Team, véritable bienfaitrice pour son quartier.

C’est en 1986, à l’âge de 6 ans, que Mahiata s’installe dans le quartier social de Taapuna, un quartier qui l’a donc vue grandir et qu’elle chérit sincèrement. Au fil des ans, elle voit de plus en plus de jeunes comme elle, trainer en bord de route sans occupation, et verser dans l’oisiveté, l’ivresse et la délinquance. « L’alcool, la drogue, c’était puissant avant dans notre quartier. » confie-t-elle.

A 20 ans, elle parvient à décrocher un contrat aidé et intègre la Maison pour Tous de Punaauia, alors située à Muriavai. C’est là qu’elle découvre le monde de l’animation et de l’encadrement socio-éducatif. Une expérience qui lui a beaucoup plu « J’ai surtout aimé rendre les enfants heureux, il y en avait certains qui vivaient des situations tellement difficiles ! »

En 2014, à la fermeture de la Maison pour Tous, elle réunit une poignée de femmes du quartier avec lesquelles elle crée l’association Taapuna New Team. « Un nom qui montrait qu’on était une équipe nouvelle, constituée de jeunes qui voulaient faire bouger le quartier ».

Très rapidement, grâce à ses efforts et portée par son entourage, elle crée les premiers centres de loisirs pour enfants de Taapuna. Elle lance aussi l’opération « Noël pour tous », qui offre une journée récréative aux enfants pour les fêtes. Elle s’implique même pour les adultes, avec le projet « Bouge pour ta santé » qui propose des cours de sport gratuits pour les familles du quartier. C’est également elle qui a mis en place l’action « Vis de ta passion », un forum pour l’emploi où elle réussit le pari de faire venir des chefs d’entreprises et des institutions bancaires au cœur de Taapuna Social. Grâce à ce projet, plusieurs jeunes du quartier ont monté leur entreprise, dans le domaine du textile ou encore de la mécanique.

Aujourd’hui, Mahiata continue à s’investir quotidiennement pour sa communauté, malgré des séances de dialyses hebdomadaires qui lui prennent beaucoup de son temps et de son énergie. « C’est ça qui me fait tenir : agir pour nos enfants, pour plus tard. Je n’aime pas rester sans rien faire, je veux faire des projets pour nos jeunes. »

C’est d’ailleurs à la maison de quartier de Taapuna que nous l’avons retrouvé pour réaliser ce portrait. Avec ses acolytes de l’association, son équipe de copines au grand cœur, elle planche sur de nouvelles actions à mettre en place. « On veut créer un camp pour ados pendant les vacances. Ce sera un peu comme un bootcamp, on va les faire bouger, les emmener à la Maroto, leur proposer des ateliers » nous indique-t-elle. Elle prévoit aussi des animations culturelles pour enfant les mercredis et des sorties pour les matahiapo.

Aujourd’hui, la municipalité de Punaauia s’appuie beaucoup sur les actions de cette association, qu’elle subventionne. Grâce à l’implication de Mahiata, des autres membres de Taapuna New Team et des nombreux bénévoles qui l’accompagnent, le quartier Taapuna est un quartier dont la ville peut être fière. Mauruuru roa !