Depuis des décennies, la vallée de PUNARU’U accueille chaque année, sur ses hauts-plateaux, des amoureux du TĀMANU bravant ses sentiers difficiles en quête des plus belles oranges. Des générations de porteurs d’oranges, qui, tel que le fut TEARE, sont appelés à arpenter notre belle vallée dès leur plus jeune âge.

A PUNAAUIA, cette ascension vers le plateau des orangers fait partie intégrante d’une transmission de savoir intergénérationnelle au sein des familles de la commune.  Né en 1912, c’est à l’âge de dix ans que TEARE arpente pour la première fois le célèbre plateau des orangers en compagnie de son père et des anciens du district de PUNAAUIA. Respectueux de ses aînés, il écoutait, apprenait et mettait en pratique ce que lui transmettaient les anciens, « les vieux » comme il les appelait. « Les oranges sauvages de la Punaruu, Teare ne les connaissait que trop. Il leur a même consacré la majeure partie de son existence »... Lire la suite.