Site culturel et historique, la Pointe TATA’A, ou RERERA’A VARUA (envol des âmes), fut, aux temps anciens, un des lieux les plus sacrés de l’île de TAHITI. Situé au nord-ouest de l’île, sur le site actuel de l’Hôtel Intercontinental Resort ans Spa Tahiti, ce promontoire chargé d’histoires sépare les communes de PUNAAUIA et FAA’A.

Une croyance ancestrale

Jadis, les tahitiens croyaient qu’après la mort naturelle des êtres humains, l’âme du défunt demeurait durant trois jours dans son enveloppe corporelle avant de s’en aller.

Selon la tradition orale et la conception polynésienne du monde, après sa séparation avec le corps, l’âme effectuait « un parcours précis à l’intérieur de son « mata’einaa » (district) puis se dirigeait vers le promontoire de TATA’A » pour y effectuer son dernier voyage.

TATA’A, le voyage des âmes

Après la mort, l’âme devait faire un long trajet afin d’atteindre sa dernière demeure. Ainsi, lorsqu’elle quittait son corps, elle se rendait vers le point d’envol pour y entamer son ultime voyage. « L’âme plongeait toujours dans un bain d’eau froide pour se ressourcer avant de rejoindre le promontoire et de quitter le monde matériel (TE AO) ». Deux sources de purification jouxtaient la pointe TATA’A : « la source PANA’AU ou VAI’AITŪ (dans les jardins de l’ancien hôtel TE PUNA BEL AIR) côté PUNAAUIA pour les âmes en provenances des districts de la côte Ouest, et VAIHUNA côté...

Lire la suite et télécharger le fiche