Considéré comme l’un des plus grands arbres de son espèce, l’immense « Tumu ’Ōrā » (Banian ou Ficus prolixa) de PUNAAUIA, appelé aussi autrefois « AOA-AA-RAU » (« AOA », aux racines multiples), se dresse au PK13, à hauteur de la route des plaines.

Le « Tumu ’Ōrā » : un arbre sacré

 Dans les temps anciens, la présence de cet arbre évoquait un lieu « TAPU » (tabu). Son « ombre était sacrée et seuls quelques élus étaient autorisés à s’installer sous son couvert. Dans certains cas, des sépultures pouvaient se trouver au pied de l’arbre. D’après les témoignages des anciens, l’âme des défunts transitait par les racines adventives du banian. S’appuyant sur le voyage de Bougainville à Tahiti, le Ficus prolixa était aussi planté devant les maisons royales. L’arbre était alors considéré comme la « salle à manger des rois ».

Selon Teraitua Fortuné TEISSIER, « le ’Ōrā signifiait autrefois aux populations des différentes chefferies les limites entre « districts » sur l’île de Tahiti ». 

Lire la suite et téléchargé la fiche