SANTÉ : La ville de Punaauia connait depuis le milieu de l’année 2019 une épidémie de dengue particulièrement sévère. 308 cas ont déjà été recensés par le bureau de veille sanitaire. Ce dernier met aussi en garde contre les risques de grippe et de rougeole.

Les cas de dengue de type 2 se multiplient. Au 29 décembre 2019, 2426 cas avaient été recensés en Polynésie par le Bureau de veille sanitaire. A Punaauia, 308 cas ont été confirmés par des analyses, d’autres cas sont probablement passés sous les radars.

Le virus n’ayant pas circulé dans le pays depuis l’an 2000, la population est faiblement immunisée. Les jeunes et les personnes arrivées sur le territoire après cette date ont plus de risques d’être infectés.

Pour éviter que l’épidémie prenne encore de l’ampleur, il relève de la responsabilité de chacun de se mobiliser :

-En éliminant les gites (eau stagnante) chaque semaine

-En se protégeant des piqures à l’aide de moustiquaires ou de répulsifs.

La grippe

La grippe aussi sévit sur le territoire en cette période. La campagne saisonnière de vaccination est toujours en cours jusqu’au 31 janvier 2020. Il est recommandé aux personnes malades de porter un masque dans les lieux publics, de se laver les mains fréquemment et de se tenir écartées des personnes fragiles (nourrissons, femmes enceintes, matahiapo…).

La rougeole

La Zone pacifique est touchée par une épidémie de rougeole. En Polynésie, le risque d’épidémie est faible (car la vaccination est obligatoire depuis 1987) mais bien réel. Les personnes qui ne sont pas ou incomplètement vaccinés (un seule dose) doivent rester particulièrement vigilantes.

La leptospirose

Les pluies actuelles et leurs conséquences (inondations, boues, détritus…) sont favorables à la transmission d’agents infectieux pouvant être responsables de la gastro-entérite et/ou de la leptospirose. Il est recommandé de ne pas marcher pieds nus dans de l’eau sale.