En cette période de Matari’i i nia, le retour aux sources et aux savoirs ancestraux sont sur le devant de la scène. Ainsi, mettre en valeur la culture et le patrimoine de Punaauia tel est l’objectif du tout premier TA’URUA NO PUNAAUIA 2017, le Heiva des quartiers de Punaauia.

Du 14 au 17 décembre prochain, 5 zones de Punaauia vont mettre en avant leurs cultures au travers de journées culturelles mais également au travers d’un concours pour le titre du meilleur groupe en danse traditionnelle et du meilleur TARAVA TAHITI et UTE AREAREA, en catégorie chants.

Un concours de chants et danse

Comme le traditionnel HEIVA I TAHITI du mois de Juillet, le TA’URUA NO PUNAAUIA se veut un lieu de rencontres et d’échanges culturels pour les habitants de Punaauia. Depuis le mois d’octobre, les différents quartiers de Punaauia ont été divisés en 5 grandes zones afin de représenter chacun leur quartier :

  • Zone 1 : BEL AIR – OUTUMAORO : PK 7 – PK 9
  • Zone 2 : TAAPUNA – MATATIA : PK 9 – PK 11
  • Zone 3 : VAITAVERE – PUNA NUI & PUNA ITI – VAIOPU – PUNARUU : PK 11 – PK14 _c/mont
  • Zone 4 : MANOTAHI – ATIUE – PUNAVAI PLAINE : PK 11 – PK 14_Plaine
  • Zone 5 : NUUROA – RAUMANU – ATEHI : PK 14- PK 18

Ils ont respectivement travaillé sur des prestations en chants et danses traditionnels sur le thème de TO’U MOU’A, TO’U AI’A (« MA MONTAGNE, MON HISTOIRE »). Chaque zone concourra ainsi pour remporter le premier prix dans chaque catégorie. En marge des prestations artistiques sur scène, c’est également toute la recherche historique et culturelle qui sera prise en compte par les membres du jury, spécialement composé pour l’occasion. Aussi, lors des soirées de représentations du TA’URUA NO PUNAAUIA, chaque quartier disposera d’un espace où ils auront la possibilité de mettre en valeur la légende qu’ils ont choisi de raconter et d’expliquer leur choix.

Trois soirées de concours sont au programme à compter du Jeudi 14 décembre 2017, afin de permettre à tous les groupes de pouvoir se produire. L’ouverture officielle se fera à 16h00, dans les jardins de l’Hôtel de Ville, en présence de nombreux partenaires de l’évènement. Les résultats seront proclamés au terme de la troisième soirée de concours, à savoir le samedi 16 décembre et une soirée des lauréats se déroulera le dimanche 17 décembre, à partir de 17h00, dans les jardins de l’Hôtel de Ville.

Les 5 zones en concours

La Commune de Punaauia a été divisée en 5 zones géographiques. Les quartiers composant chaque zone se sont ainsi constitués en un unique groupe de chants et danses.

ZONE 1 : BEL AIR - OUTUMAORO TE HONO’URA – LE LIEN SACRE, LE LIEN ENTRE LES CLANS

Cette zone regroupe les quartiers allant de BEL AIR jusqu’à la Marina TAINA. Composé de près de 80 danseurs pour la catégorie danse traditionnelle et de près de 90 chanteurs pour la catégorie chant traditionnel, le groupe Te HONO’URA présentera le thème « E PAI, E A VERO ». Les jeunes qui composent ce groupe ont voulu à travers ce thème rendre les mots justes à cette histoire et se veulent messager de l’importance de retisser le lien qui unissait les peuples autrefois dans un lieu qui permettait aux âmes de retrouver leur chemin depuis le mont Tahuareva jusqu’à Tata’a pour rejoindre Rauhotu no’ano’a à Hava’i nui (Ra’iatea) en passant par le Mou’a Tapu.

ZONE 2 : TAAPUNA - MATATIA TERUAMAO

Comprenant les quartiers entre la Marina TAINA jusqu’à la Vallée de MATATIA, c’est avec un effectif de près de 80 personnes en catégorie danse traditionnelle et autant de choristes en catégorie chant, que le groupe TERUAMAO se produira sur le thème « TE AO » et plus particulièrement sur le retour aux sources pour mieux comprendre notre environnement et pour mieux le protéger.

ZONE 3 : VAITAVERE – PUNA NUI & PUNA ITI – VAIOPU – PUNARUU NU’U A TU – ARMADA LEVE-TOI

De la Vallée de MATATIA jusqu’à la Vallée de PUNARUU, ce sont les quartiers situés dans les hauteurs de la commune qui compose la 3ème zone de notre TA’URUA NO PUNAAUIA. Avec un peu plus de 30 danseurs et choristes, le groupe NU’U A TU a choisi de présenter la légende de « TEMANUTUNU’U TE ARII NO PUNAAUIA – TEMANUTUNU’U LE ROI DE PUNAAUIA » qui épousa une très belle princesse du district de PAPEARI. De leur union naquit un fils à qui ils donnèrent le nom de TERII TE MOANA RAU, cet enfant qui devait par sa naissance prendre la préséance sur TAHITI, et devait être consacré au Marae Royal de FAREPUA.

ZONE 4 : MANOTAHI – ATIUE NATIHAU

Ce sont, cette fois, les quartiers situés en Plaine, compris entre la Vallée de MATATIA et la Vallée de PUNARUU, qui se sont rassemblés pour former la troupe NATIHAU (UNION/COLLABORATION). Avec une quarantaine de danseurs et près d’une trentaine de chanteurs, le groupe NATIHAU a choisi de présenter l’origine du nom Punaauia et de raconter la légende de la conque marine qui fut offerte au roi Pohue-tea de MANOTAHI et qui déclara : « Cette conque est mienne – TEIE PU NA AU IA »

ZONE 5 : NUUROA – RAUMANU – ATEHI TE PUPU NUUIRAUATEHI – AVANCER AVEC LES BIENFAITS DU PASSE

De la Pointe des Pêcheurs au PK 18, le groupe TE PUPU NUUIRAUATEHI, composé de 25 danseurs et 35 choristes ont choisi d’interpréter le thème de « IA MUHU VEVO TO’U PARAU – QUE RESONNE MON HISTOIRE » et plus particulièrement l’histoire de la bataille de la Vallée de la Punaruu conduit par Utami et Maro ainsi que de l’histoire de Nu’uroa.

De nombreux prix et un jury expérimenté

Au-delà du concours de chants et danses traditionnelles, les différents groupes seront également évalués sur différents aspects : Meilleur interprète, meilleur couple, meilleur costumes,… Un jury expérimenté a été spécialement sollicité pour désigner en toute impartialité les meilleurs de chaque catégorie. 

  • Madame Janine MARU-ARA, pour la spécialité « danse » : Chorégraphe, chef de groupe et danseuse professionnelle, elle a participé à des tournées aux quatre coins du monde et a été, une année, Présidente du jury au Heiva I Tahiti et à plusieurs reprises, a fait partie des membres.
  • Madame Myrna Teua TUPORO, plus connu sous le nom de Mama Iopa, pour la spécialité « chant » : Chef de groupe et auteur-compositeur des Tamarii Tuhaa Pae qui remportèrent le 1er prix au Heiva lorsqu’ils se présentèrent, elle enseigne désormais le chant traditionnel au Conservatoire artistique de la Polynésie française. Elle a été plusieurs fois membre et Présidente du Jury au Heiva I Tahiti.
  • Madame Vaihere POHUE, pour la spécialité « écriture » : Professeur certifiée de Lettres au Collège de Tipaerui, elle écrit en 2004 pour le groupe Tamari’i Tipaerui, qui remporte le prix en catégorie amateur. Elle a été plusieurs fois membre du jury au Heiva I Tahiti.

Des journées culturelles

Autour des soirées de concours, deux journées culturelles sont également au programme, le samedi 16 et le dimanche 17 décembre, à partir de 9h00, dans les jardins de l’Hôtel de Ville.

MAOHI NUI DAY

Journée polynésienne, organisé par les artisans de TUPUNA KULTUR et par les artisans de Punaauia, où il sera proposé au public, diverses activités artisanales, artistiques, culinaires, sportives et culturelles originaires des 5 archipels de la Polynésie française. Le public sera guidé à la découverte de l’univers et de toutes les richesses des Marquises, Tuamotu et Gambier, Société et Australes. Une énigme sera donnée à chaque groupe et l’aventure qu’ils vivront alors de leur passage dans chaque atelier leur permettront de répondre à l’énigme. Ces ateliers ont pour objectif de sensibiliser et comprendre la richesse de la culture polynésienne, la préservation des ressources du Fenua et également la transmission des savoirs ancestraux.

Des partenaires privilégiés

L’association HINEMANEA PROJECT

L’association Hinemanea Project est née par la connexion de 3 artistes (TIHONI Brenda, HANERE Adélina et TEINAURI Neils) dans 3 domaines différents – culture, formation/composition et infographie – mais avec l’objectif de mettre en valeur et de mieux faire connaitre les talents et la culture de notre Fenua.

L’association, menée activement par sa présidente, Madame Brenda TIHONI et ses nombreux collaborateurs de la scène culturelle locale, organise des actions et participe depuis 2015 à plusieurs projets culturels en Polynésie mais également à l’étranger à l’image de la comédie en langue tahitienne « NA MAEHAA FERO O TE HAU » qui a été présentée au grand public en décembre 2015 ou encore le HEIVA « MAOHI NUI TUMU ORI » qui s’est déroulé au JAPON à FUKUSHIMA le 28 et 29 janvier 2017.

Ainsi, en raison de son expertise et de son savoir-faire, la Ville de Punaauia a sollicité la participation de l’association dans la mise en œuvre du premier Ta’urua No Punaauia.

Le Contrat de Ville

Comme pour chaque projet en lien avec les quartiers prioritaires de la Ville, le Contrat de Ville participe activement afin de favoriser des actions au sein des quartiers et à plus forte raison pour une manifestation culturelle de cette envergure. Une subvention du Contrat de Ville a ainsi été allouée à hauteur de 1 495 000 F CFP.

L’union Polynésienne pour la jeunesse (UPJ)

Depuis plusieurs années, l’UPJ est présente et intervient dans presque toutes les manifestations majeures de la Commune de Punaauia au niveau logistique, sonorisation et éclairage. Elle représente aujourd’hui un partenaire incontournable de la Commune en matière de jeunesse et d’animations.

Dans le cadre de cet évènement, le département communication de l’UPJ mettra à disposition des jeunes qui seront chargés de réaliser un reportage à partir d’un travail de suivi dans les quartiers. Ils auront pour missions de capter les moments forts de cet évènement afin d’immortaliser cette expérience pour l’ensemble de la population et les groupes qui participent aux différents concours.

Les Commerçants et entreprises de Punaauia

Afin de permettre aux groupes en lice de mieux se préparer aux différents concours proposés, les partenaires commerçants et entreprises de Punaauia ont été sollicités pour du sponsoring et ils sont près d’une vingtaine à avoir répondu favorablement pour aider, en numéraire ou en nature, à l’organisation de cet évènement. Parmi ces partenaires, certains ont souhaité parrainer le groupe qui représentera la zone où ils sont implantés, c’est le cas de CARREFOUR qui parraine la Zone 1, les Commerçants du centre commercial du LOTUS et le MFR la Zone 2 et FOOD MART la Zone 4. Les autres zones quant à elles seront parrainées par le reste des plus gros donateurs tels que TAHITI AUTOMOBILE, VODAFONE ou TAHITI TOURISME. Sur la demande du parrain de la zone 1, à savoir CARREFOUR, le groupe HONO’URA se produira dans la galerie marchande de CARREFOUR le 19 décembre 2017 à 11h30 et le lauréat du TA’URUA NO PUNAAUIA 2017 le 21 décembre 2017 à 19h00.

Le partenariat touristique

Pour transmettre au mieux notre culture et nos savoirs traditionnels lors de cet évènement, la Commune s’est rapprochée des 3 grands établissements hôteliers de Punaauia pour permettre à un maximum de touristes de profiter des journées culturelles qui seront proposés le 16 et 17 décembre dans les jardins de l’hôtel de ville. Ils auront ainsi l’occasion de vivre la culture Polynésienne en participant à divers ateliers d’apprentissage culturels sur les spécialités des 5 archipels. Des transports communaux seront ainsi mis à disposition des établissements hôteliers pour ramasser les touristes afin qu’ils puissent participer à cet évènement avec le soutien de TAHITI TOURISME.

La promotion de l’évènement à l’étranger

Afin de promouvoir cet évènement à l’étranger, un parrainage des zones avec d’autres pays a également été lancé. Le Ta’urua no Punaauia sera donc suivi par 5 écoles de Ori Tahiti à l’étranger :

  • CHICAGO, ILLINOIS ÉTATS UNIS: with Hōkūleʻa Academy of Polynesian Art 5180 N. Elston Ave. Chicago, IL 60630
  • FRANCE : École de danse Te HINE ORI à Massy île de France - LES ILES CANARIS : École de Ori Tahiti de Santa Cruz de Tenerife
  • COREE DU SUD : École d’Ori Tahiti de Séoul
  • MEXIQUE : École de Ori Tahiti TEMANA de Mexico

Avec l’aide précieuse de Adélina HANERE, technicienne de la danse et intervenante culturelle et artisanale sur le plan local et le plan international, ces écoles ont bien voulus être les supporters des 5 groupes de danse du Ta’urua No Punaauia. Pour la première édition, les échanges avec les supporters internationaux se feront par vidéo et photos interchangés mais ils seront là pour soutenir chaque groupe participant au Ta’urua no Punaauia.