SÉCURITÉ – Un nouveau chef vient de prendre ses fonctions à la brigade de police municipale. Tamahere HASCOET, dirige désormais les 42 officiers de police de Punaauia, avec la lourde tâche de garantir la sécurité de notre ville. Ses priorités : lutter contre la consommation d’ice et contre les violences intrafamiliales.

Temarii TEAVE parti pour une retraite bien méritée, la Police municipale de Punaauia se cherchait un nouveau chef. Elle l’a trouvé en la personne de Tamahere HASCOET. Ce père de famille de 43 ans, résident de Punaauia depuis sa plus tendre enfance, est un homme d’expérience.

C’est à Punaauia qu’il démarre sa carrière, il intègre la gendarmerie de la Pointe des pêcheurs (Nuuroa) en 1998 au poste de gendarme auxiliaire, fonction qu’il occupera pendant deux ans. A l’issue de cette expérience, il part se former 12 mois en France et revient à Tahiti pour travailler au sein du groupe des pelotons mobiles (GPM). A l’époque, il postule pour devenir chef de la Police municipale de Punaauia, mais n’est pas retenu en raison de son manque d’expérience. Il part ensuite servir au sein de l’antenne GIGN de Papeete pendant neuf années, avant de commander, en 2018, le tout premier groupe d’observation et de surveillance de Polynésie.

Après plus de 20 ans de carrière aux plus hautes fonctions des métiers de la sécurité, Tamahere HASCOET a souhaité occuper un poste de proximité avec la population et c’est tout naturellement vers la brigade de police de sa commune qu’il s’est tourné.

Le goût de la proximité mais aussi du challenge

Le poste de chef de la police municipale de Punaauia est certes un métier de proximité, où le contact humain est quotidien, mais c’est aussi un métier où les challenges sont nombreux. Dans une ville où le nombre d’habitants augmente, où de nouvelles activités s’implantent, où la vie nocturne est en plein essor, il en va de sa responsabilité de maintenir un climat sécuritaire.

« Le plus gros problème de sécurité qui se posait à Punaauia c’était les rassemblements dans la Punaruu le week-end. Ce problème est maintenant résolu, mais nous rendons régulièrement sur site pour nous assurer que l’interdiction est appliquée. » indique t’il.

« Ma priorité c’est d’augmenter notre présence sur le terrain, de multiplier les rondes. Les cambriolages sont globalement en baisse mais nous devons rester vigilants. Il a aussi d’autres problèmes qui gangrènent notre société, je pense à l’ice, un fléau que je suis bien déterminé à combattre. Je serais aussi particulièrement vigilant au sujet de la consommation d’alcool sur la voie publique, qui pose des problèmes de sécurité publique mais qui est aussi souvent un facteur aggravant des violences intrafamiliales. »

Tamahere HASCOET parle couramment le français, le tahitien et l’anglais. Lui et les 42 autres policiers municipaux de Punaauia se tiennent à votre disposition pour vous venir en aide, dans leurs locaux (situés à côté de la caserne des pompiers, Pk13 côté mer) et par téléphone 7j/7 et 24h/24 au : 40.54.38.60. Un numéro à enregistrer dans vos vini !

Pour l’anecdote : L’oncle de Tamahere HASCOET n’est autre que Robert PEA, dernier Chef du district de Punaauia de 1963 à 1972 et premier maire de la commune de 1972 à 1977.