La Dynastie Des Pomaré

 Nous savons que la dynastie des Pomaré est sortie, si l'on peut dire, vainqueur des rivalités et affrontements, grâce essentiellement à des alliances matrimoniales et à la synergie de la généalogie, qui ont fait que le Arii Rahi TU a pu étendre son influence sur l'ensemble de l'île de Tahiti, de Moorea, des îles sous le vent, de Rima tara et de Tubuaï. Il convient en outre de garder en mémoire que les ancêtres de TU sont originaires des îles Tuamotu où sa famille et ses alliés ont gardé une prédominance. Cette stratégie d'alliances n'eut peut-être pas suffit aux Pomaré pour asseoir ou étendre leur pouvoir s'ils n'avaient pas vu dans la puissance militaire des européens, nouvellement arrivés avec leurs mousquets, un moyen déterminant de faire entendre raison à leurs opposants.

Mais cette volonté d'asseoir un pouvoir centralisateur n'a pas seulement procédé de la part des Pomaré d'une stratégie d'alliances généalogiques et militaires, mais aussi au plan intemporel, de la revendication d'une lignée avec le dieu Oro, dont ils avaient favorisé le développement du culte, à Manotahi, sur le marae Taputapuatea, qui avait été érigé spécialement pour lui et sur celui du grand Marae Tahiti, appelé également Te Ara o Tahiti ou Punaauia, vénérable édifice qui lui a été consacré.

Les Frontières De Atehuru

Le capitaine James COOK, que les tahitiens appelaient TUTE, fut le premier navigateur européen à faire le tour de l'île de Tahiti, afin d'en faire une description et d'en dresser la carte. Il y apparaît parfaitement qu'à lépoque de la découverte (1767), l'appellation ATEHURU désignait une division géographique qui englobait les localités de Manotahi et de Manorua, les anciens noms de Punaauia et Paea. Les habitants de Atehuru s'appelaient les Oropaa.

Punaauia qui est la nouvelle appellation de Manotahi était donc une division ou un district de cette localité de Atehuru ou Atahuru, suivant les sources.
Atehuru, depuis la moité du 18e siècle jusqu'au début du 19e a été un espace tampon ou de rivalité, entre les luttes d'influences qui se sont manifestées entre l'autorité des Porionuu (Pare - Arue), des Teva (Papara - Mataiea) et des Taiarapu, c'est-à-dire entre les dynasties des Pomare (les rois TU et Pomare II) et des Vehiatua.