Située au kilométrage 12 de la Ville de PUNAAUIA, la Pointe TAINU’U est « limitée par le récif jusqu’à la plage, et de la plage jusqu’à la montagne où elle est fermée par la terre VAITAHURI 2. PAPAHIAROA et PAREVA sont des vallons à l’intérieur de TAINU’U ».

Etymologie

  • TAI : 1) loc. indique la direction de la mer – 2) n.c. mer, eau salée.
  • NU’U : la flotte, l’armée

TAI-NU’U : la flotte, l’armée de la mer

Organisation de la Pointe TAINU’U

Selon le « TŌMITE FENUA » n°120/1853, la partie marine de la Pointe TAINU’U est organisée comme suit :

  • RAU-MANU (n°247/1856). In extenso, la nuée d’oiseaux. Le parc à poissons « TUURA’A I’A ».
  • PĀ-RIO(n°247/1856), appelé également par les anciens TE HURI A TEVA I NI’A I TE ‘IRI PĀRI’A. La dalle où sont fixés, coincés les esprits des morts. Grande dalle corallienne étalée au-devant (« PARI »).
  • TE-NIU-PŌ-RIRE I VAIHOA (n°248/1856). In extenso, la fondation des dieux et des esprits inspirant la crainte, qui consacre l’amitié. Parcelle de terre à l’intérieur de TAINUU : un marae.
  • OFA’I-RAA (n°249/1856). In extenso, la pierre consacrée. Nom d’une grande pierre dressée au-dessus des flots.
  • (n°250/1856). In extenso, l’occiput. Nom d’un corail « TO’A »

L’histoire du rocher TE-IRI-PĀ-RIO ou TE HURI A TEVA I NI’A I TE ‘IRI PĀRI’A

Transmise par Monsieur Denis PAHIO, un « MATAHIAPO » de PUNAAUIA, l’histoire de ce rocher met en exergue les coutumes guerrières de nos « TUPUNA ».

« Jadis, une grande bataille opposant les clans des TEOROPA’A et des TEVA éclata. Réunissant trois districts, TEFANA, MANOTAHI et MANO-RUA, le clan des TEOROPA’A s’avéra être plus fort face à son adversaire. Ainsi, lorsque vint l’affront, le clan des TEVA fut vaincu. Les guerriers de TEOROPA’A, après bataille, étalèrent les dépouilles de leurs adversaires sur le rocher TE PARI TE HURI A TEVA I NI’A I TE ‘IRI PĀRI’A en vue de les sécher pour les consommer ».

Confirmant ce rituel de guerre ancien, dans un autre récit, Madame Danielle TUMAHAI fait état d’un grand combat qui opposa les guerriers de TEFANA à ceux de MANOTAHI à VAIPO’OPO’O sur le site de l’actuel Hôtel de Ville de PUNAAUIA. Egalement vaincus, les combattants du district voisin subirent le même sort que celui des TEVA. Alors que les enveloppes corporelles furent séchées pour être mangées, les esprits des morts furent à jamais coincés dans ce rocher.

 

BIBLIOGRAPHIE

  • TEVAHITUA, Eliane. Comment concilier projets éducatifs et histoire des lieux de Punaauia (étude). Punaauia, 1er février 2019.
  • PAHIO, Denis. Récits de PUNAAUIA. Transmission de connaissances. Interview du 02 juin 2018, archives communales.
  • TUMAHAI, Danielle. Récits de PUNAAUIA. Transmission de connaissances. Rencontre du 21 août 2019, archives communales.

COPYRIGHT ILLUSTRATIONS

  •  Le PARI TE-IRIPĀ-RIO sis à la Pointe de TAINU’U © Rereata SCHOLERMANN, août 2019.