L’école 2+2=4 est la première école construite à Punaauia. Inaugurée en 1887, elle fût reconstruite une première fois en 1922 puis en 1987 pour faire place à un bâtiment en béton. Après 32 ans d’existence, elle est aujourd’hui vétuste et inadaptée. C’est la raison pour laquelle la ville de Punaauia souhaite sa reconstruction, pour en faire une école offrant confort et modernité à ses élèves.

 

POURQUOI RECONSTRUIRE L’ÉCOLE ?

Un bâtiment inadapté

  • Le bâtiment n’a pas été pensé pour optimiser le vent et l’ensoleillement, la température est donc très élevée dans les classes.
  • Les matériaux sont non isolants et augmentent la chaleur du bâtiment.
  • Les espaces ombragés sont insuffisants dans la cour de récréation, les enfants ne peuvent pas l’occuper pleinement.
  • L’orientation du bâtiment, face aux vents dominants et aux pluies, accélère sa dégradation.
  • L’architecture de la toiture favorise la présence de nuisibles (pigeons…)

Des espaces mal organisés

  • La cour de récréation est orientée vers la route. Le bitume et la faible exposition au vent peuvent rendre la température suffocante.
  • Il existe des espaces entre les bâtiments qui échappent à la surveillance des taties. Les enfants qui s’y aventurent ne sont pas surveillés.
  • Le préau a été érigé sans tenir compte de l’acoustique, il est particulièrement bruyant.
  • L’espace entre le dépose minute et le préau n’est pas couvert. Par temps de pluie les enfants n’ont pas la possibilité de s’abriter.
  • La conception du bâtiment laisse de nombreux espaces inutilisés (dans l’arrière-cour et le jardin notamment). Une meilleure organisation des espaces permettrait d’occuper ces zones.
  • Les salles de classe sont « mono spatiales ». Elles ne permettent pas de pratiquer des méthodes d’enseignement modernes ou de diviser les élèves en « groupes de travail ».  
  • La salle « d’évolution » servant de salle d’activités physiques est inadaptée. Elle est très peu utilisée.

Une école vétuste

  • Un défaut d’étanchéité

De nombreux défauts d’étanchéité et des problèmes d’infiltration ont été constatés dans l’école. Des travaux de rénovation ont été maintes fois effectués, plusieurs millions de francs ont été investi dans des réparations. Mais les défauts se multiplient, entraînant la fragilisation de certaines parties du bâti. Le bâtiment n’a pas été construit pour durer plus d’une trentaine d’années.

  • La présence d’amiante

Effectuer des travaux de rénovation est d’autant plus délicat que l’école a été bâtie avec certains matériaux contenant de l’amiante. Un sujet particulièrement préoccupant et que la municipalité a pris à bras le corps.
Voici ce qu’il faut savoir au sujet de la présence d’amiante dans l’école 2+2=4 :

     Qu’est-ce que l’amiante ?
L’amiante est une roche qui fût beaucoup utilisée dans le bâtiment pour ses propriétés « incorruptible » et « incombustible ». Il y a encore peu de temps, l’amiante entrait dans la composition de la plupart des peintures, plâtres, colles, enduits, canalisations et isolations thermiques. On en retrouve aussi dans l’industrie automobile (embrayage, plaquettes de frein, peintures) et le génie civil (asphalte, enrobés).

Lorsqu’elles sont inhalées, les fibres d’amiante peuvent provoquer des maladies respiratoires graves des poumons ou de la plèvre. Tant que les matériaux contenant de l’amiante sont en bon état, le risque d’inhalation est très faible. Toutefois, en cas d’usure ou lors de travaux (perçage, ponçage…), des fibres d’amiante peuvent se dégager, si des mesures de précaution ne sont pas prises.

     La règlementation
Depuis 2009 l’utilisation d’amiante est interdite en Polynésie française, on en retrouve donc dans la quasi-totalité des bâtiments construits avant cette date. La loi oblige à effectuer un désamiantage lorsque le taux de fibres d’amiante dans l’air dépasse les 5 fibres / Litre d’air.

     L’école 2+2=4 est-elle amiantée ?

Un diagnostic amiante a été réalisé au mois de juillet 2018 afin d’analyser l’ensemble des matériaux du bâtiment et déterminer s’ils contiennent de l’amiante.

Prestataire : Laboratoire des Travaux Publics de Polynésie (LTPP)

Date de réalisation : Juillet 2018      -       Coût : 1.653.274 Fcfp

Les résultats de ce diagnostic ont révélé que le bâtiment de l’école 2+2=4 a été construit avec des matériaux qui contiennent de l’amiante (Peintures et étanchéité). Le taux de fibres d’amiante détecté dans l’air a été décrété inférieur à :  < 0,9 fibre/Litre d’air. Le bâtiment a donc été déclaré SANS RISQUE.

La ville de Punaauia a décidé, par PRINCIPE DE PRÉCAUTION de financer la pose de mesures conservatoires.

     Quelles mesures ont été prises ?

-Les matériaux amiantés recouverts

En Août 2018, la ville de Punaauia fait recouvrir (mesures conservatoires) tous les matériaux amiantés qui étaient dégradés avec un procédé étanche afin d’empêcher toute volatilisation des fibres d’amiante dans l’air
Prestataire : Société Désamiantage Dépollution Déconstruction -     Coût : 5.295.248 FCFP

-Pose d’une nouvelle couche d’Étanchéité au R+1

En septembre 2018, la ville de Punaauia a fait poser une nouvelle couche de résine antidérapante sur la majeure partie du sol du R+1 pour mettre fin aux problèmes d’infiltrations
Prestataire : Société ALTALO       -      Coût : 2 482 610 F CFP TTC

-Consolidation de la dalle supérieure de la coursive côté paea

En Avril 2019, la ville constate un défaut d’étanchéité du sol du niveau R+1 à hauteur de la coursive, l’eau s’infiltre à travers la dalle. Des travaux sont donc effectués pour installer des poteaux de renforcement et conforter les mesures conservatoires de la dalle.
Prestataire : Désamiantage Dépollution Démolition (3DP)       -      Coût : 4.460.110 FCFP

-Désamiantage de la coursive

En Juillet 2019, la dalle de la coursive côté Paea est entièrement désamiantée. Les mesures conservatoires, qui se gonflaient d’eau à chaque pluie, sont retirées.
Prestataire : Société Désamiantage Dépollution Déconstruction - Coût : 21.319.398 FCFP

 

 

 

L’ÉCOLE 2+2=4 DE DEMAIN

La ville de Punaauia a donné un certain nombre de consignes aux architectes sélectionnés pour reconstruire l’établissement.

Cette école sera :

MODERNE : Les matériaux utilisés pour la bâtir seront sains, les espaces seront repensés pour mieux s’adapter aux besoins des enfants

CONFORTABLE : La température dans les salles de classe diminuera, l’école sera équipée de mobilier dernier cri.

ÉCOLOGIQUE: Dans la fourniture en énergie, l’école tendra vers une autosuffisance énergétique. Elle sera tournée vers la mer, avec des espaces dédiés à la préservation des fonds marins. Les espaces verts seront enrichis. L’école sera labellisée QEB (Qualité environnementale du bâti)

FONCTIONNELLE: La dépose minute sera repensée pour gagner en fluidité et ne plus gêner le trafic

ADAPTÉE A DES PÉDAGOGIES NOUVELLES : Avec des salles de classe aménagées pour travailler en groupe, des espaces dédiés à des apprentissages spécifiques.

 

Planning prévisionnel :
Fermeture de l’école à Juillet 2021
Désamiantage à Août 2021– Janvier  2022
Démolition à Janvier 2022
Reconstruction à Février 2022 - Mai 2024
Aménagement de l’école à Juin – Juillet 2024
Ouverture  estimée à Août 2024