C’est à la Pointe des Pêcheurs, au cimetière de NUUROA que se trouvent les tombes de la famille du Révérend David DARLING, pasteur protestant de la London Missionary Society à Tahiti à la fin du 19ème siècle. [1]

1ère tombe : John Adam DARLING

« John Adam Darling. Né à Papetoai, Le 6 janvier 1818 Décédé, Le 13 septembre 1881 » ; telle est l’inscription que l’on peut y lire sur la tombe du fils du révérend Darling.

Maîtrisant la langue tahitienne, John Adam Darling fut longtemps interprète de 1ère classe du gouvernement français. « Sous la gouvernance de Louis Eugène Gaultier de La Richerie (1820-1886), John Adam Darling qui deviendra son bras droit sera nommé inspecteur de ses ordonnances et caissier[2] de ses fonds indigènes. » Il épousera ROOMETUA TUPURA’A POHUETEA (1824-1860), fille de TEIHA A POHUETEA A TETUANUIMARUAITERA’I, chef du district de PUNAAUIA de 1792 à 1816 ; sœur de ARU et de AIFENUA A POHUETEA, respectivement Chef de1845 à 1846, et Cheffesse du district de PUNAAUIA de 1846 à 1881.

2ème tombe : Rebecca WOOLSTON

La seconde tombe, de forme triangulaire, est celle de Rebecca Woolston, épouse du révérend David Darling. Sur sa pierre, on peut y lire l’inscription suivante en anglais et en tahitien :

« Sacred, In the memory of, Rebecca Woolston, Wife of the Rev D. Darling, Missionnay at Punaauia Upwards of loabars, Who departed this life, In the 12 of february 1857 Wich lamented by all who knew her – Aged 75 years – Her ans was peace.

Tareni vahine teie te vahine Tireni orometua tahito no Punaauia e 75 tona matahiti E hau tona hopea ».

3ème tombe : Roometua a POHUETEA

Dans la troisième tombe repose Roometua a POHUETEA, épouse de John Adam Darling. Née en 1824, elle est la fille de TEIHA A POHUETEA A TETUANUIMARUAITERA’I, le Chef du district de PUNAAUIA de 1792 à 1816.

Sa pierre tombale en corail porte l’inscription suivante :

« Roometua a Pohuetea Vahine na M. AJ Darling – Tei pohe i te 22 no Tiurai 1866 tona matahiti Mai te otohia e te taata Toa i ite ia na ».

Une 4ème tombe

Accolée aux tombes de John Adam Darling, Rebecca Woolston et Roometua a Pohuetea, la quatrième sépulture a une forme similaire à celle de l’épouse du révérend David Darling. L’absence d’inscription ne permet malheureusement pas de définir son appartenance.

 

[1] Joanny Hapaitahaa – Cadousteau, Historienne au Service de la Culture et du Patrimoine : Les tombes de la famille Darling

[2] La vie à Tahiti au temps de la reine POMARE, Patrick O’Reilly

Illustration: Tombes de la famille du Révérend David DARLING à NU’UROA- Source : Tahiti Héritage


Patrimoine en partage à PUNAAUIA avec la collaboration du Musée de Tahiti et des Îles, du Service du Partrimoine Archivistique et Audiovisuel, de la Société des Etudes Océaniennes, de l'Université de la Polynésie française, de l'Association Tahiti Héritage, des associations et des Matahiapo de la commune de PUNAAUIA.


Télécharger la fiche

A votre disposition